parler avec ses oreilles
Défi 30 jours

Conseil #13 : comment parler avec ses oreilles pour apprendre l’espagnol en un rien de temps

Spread the love

Bonjour les amis, nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouvel article. Hoy nos juntamos de nuevo para seguir con un nuevo artículo de la serie Défi – 30 conseils en 30 jours. Nous avons vu hier l’importance de L’IMITATION quand on veut apprendre l’espagnol. On a un tout petit peu parlé aussi d’écouter activement et on va le voir bien plus en détail aujourd’hui. Donc comment et pourquoi PARLER AVEC SES OREILLES ?

Conseil #13 : comment parler avec ses oreilles pour apprendre l’espagnol en un rien de temps

Pourquoi parler avec ses oreilles

Eh bien certes parler avec ses oreilles ça n’est pas facile, mais c’est pourtant ce qui va être déterminant pour votre TEMPS d’apprentissage. Plus vous parlerez avec vos oreilles, et plus vous apprendrez RAPIDEMENT et FACILEMENT l’espagnol. Vous aurez aussi plus de fluidité et plus de naturel dans vos conversations en espagnol.

Pourquoi ? Parce que l’écoute est primordiale. Les enfants passent les premières années de leur vie à seulement ÉCOUTER. DES ANNÉES !! Donc vous, lorsque vous allez commencer à parler en espagnol, vous devrez écouter. Mais attention, même au moment de parler, vous devrez ÉCOUTER.

Bon ça y est je sens que j’en perds quelques uns ! Alors, comment écouter en parlant ? Ou plutôt, parler avec ses oreilles.

Eh bien tout simplement au moment de parler en espagnol, vous NE DEVREZ PAS traduire ce que vous entendez par des mots écrits. Vous NE DEVREZ PAS traduire ce que vous voulez exprimer par des mots écrits. Vous NE DEVREZ PAS visualiser les mots que vous entendez ou que vous prononcez. Pourquoi ? Parce que si vous faites ça, vous allez LIRE ces mots inconsciemment, et vous avancerez alors bien moins vite dans votre progression de compréhension et d’expression orale.

Qu’est ce que je risque si je ne parle pas avec mes oreilles ?

Bon soyons honnêtes on ne parle pas de risquer votre vie, ni de ne jamais arriver au bout du compte à parler espagnol. Mais…

Une perte de temps

Le plus gros risque si vous ne faites pas l’effort d’apprendre à parler avec vos oreilles, c’est la perte de temps.

Vous risquez de faire une traduction en quatre étape. Par exemple, vous voulez dire « Bonjour, comment ça va ».

  1. Vous traduisez « Bonjour, comment ça va » dans votre tête, en espagnol : vous visualisez alors la traduction : « Hola, cómo estás ».
  2. Vous exprimez les mots que vous venez de visualiser. Vous parlez avec vos yeux dans ce cas là. Et non avec vos oreilles. Vous allez dire « Hola, cómo estás » comme si vous le lisiez.
  3. On vous répond : « Bien, y tú ». Vous allez donc transcrire dans votre tête les sons entendus en mots espagnols pour les visualiser (toujours dans votre tête).
  4. Vous allez traduire en français les mots « bien, y tú » comme ça : « bien, et toi ».
traduction en 4 étapes
Traduction en 4 étapes.

Le principal problème de la traduction en quatre étape, c’est la perte de temps. Il serait BIEN PLUS RAPIDE de simplement connaître la phrase EN ESPAGNOL qui vous permet de saluer. Nous avons vu dans un article précédent qu’il y a de nombreuses manières de saluer en espagnol. Pour commencer, utilisez-en une seule, ça vous permettra de la mémoriser parfaitement et de ne plus avoir à faire ce jeu de traduction français/espagnol et écrit/oral. De la même manière, mémorisez une seule réponse. Comme ça, vous « gagnez » deux étapes, qui sont les traduction de langue à langue : français-espagnol puis espagnol-français. Il vous restera encore à annuler l’étape de « traduction » du son en image. C’est ça, parler avec ses oreilles.

Une source d’erreurs

En dehors du fait que ça va provoquer des erreurs de traduction à proprement parler, le fait de traduire le son en image va aussi être une source d’erreurs de prononciation. Comme en anglais, certains mots en espagnol, s’ils sont mal prononcés, ont un double sens qui peut être… Pour le moins cocasse !

Je vous donne un exemple d’erreur de traduction du mot reina. C’est évidemment la reine, mais c’est aussi le verbe « régner » conjugué à la troisième personne du singulier. Donc dans la phrase ci-dessous, mieux vaut penser au sens GLOBAL de la phrase qu’au sens spécifique du mot en question :

Pablo Alborán REINA en la música española

Pablo alborán règne sur la musique espagnole… mais il n’EN EST PAS LA REINE !

(pour info je tire mon exemple d’ici qui explique à la base l’importance de la virgule).

Cette fois-ci je vous donne un exemple de mauvaise prononciation que mes enfants font souvent.

Quiero mi papa ou Quiero mi Papá ?

Dans la première phrase, Je veux ma pomme de terre, et dans la deuxième, je veux mon Papa. Le contexte aide, certes, mais il n’empêche que la prononciation peut être cruciale ^^

Comment faire pour parler avec ses oreilles ?

Donc on voit bien l’importance d’utiliser ses oreilles quand on parle en espagnol. Vous l’avez compris, je fais référence à l’erreur de se représenter un mot écrit pour le prononcer au lieu de se remémorer le mot à l’oral.

Pensez à comment vous faites en français

Je pense que la première chose à faire, c’est se remémorer comment vous avez appris votre langue maternelle. Certes vous n’aviez pas le même âge, mais aujourd’hui la certitude selon laquelle il y aurait des différences de capacités d’apprentissage des langues selon l’âge est largement remise en question. Il faut peut être simplement reprendre les méthode d’apprentissage que nous avions étant enfants. Nous en avons beaucoup parlé dans l’article sur l’importance d’apprendre en s’amusant.

bébé lit un livre
Photo de nappy provenant de Pexels
Bébé apprend avec ses oreilles : il entend un son qui correspond à une image.

Donc pour apprendre le français, au delà du fait que vous avez répété, répété et répété, pratiqué, joué… Vous avez surtout commencé à apprendre des mots SANS SAVOIR LES ÉCRIRE. Donc je vous recommande de faire la même chose avec l’espagnol. Commencez par apprendre les mots tels quels, en écoutant simplement leur prononciation. Vous pourriez ensuite être surpris de la manière dont ils s’écrivent ! Mais l’essentiel dans un premier temps est d’acquérir la bonne prononciation. Relisez aussi l’article sur l’imitation, ça vous rappellera comment imiter la manière de parler d’un espagnol (le rythme des phrases, l’intonation… la mélodie de la langue en somme) est cruciale pour améliorer votre prononciation.

Apprendre avec ses oreilles

Pour parler avec ses oreilles, il faut déjà APPRENDRE avec ses oreilles. Travaillez votre compréhension orale: il est plus efficace de travailler à comprendre des extraits COURTS même si vous ne comprenez pas tout, qu’écouter et répéter des extraits audio que vous comprenez parfaitement. De la même manière, l’apprentissage par la compréhension orale seule sera très difficile et parfois frustrant pour vous, surtout si vous essayez d’emblée de suivre une série de 20 ou 45 minutes en VO sans les sous-titres !

Donc pour commencer, cherchez des vidéos courtes de 2 ou 3 minutes. Cela vous permettra de ne pas vous décourager.

Même si je vous parle de l’importance de l’oreille, il est inévitable de passer par une étape D’ÉCRITURE… Surtout si comme moi vous avez une mémoire qui n’est pas auditive ! Si c’est votre cas, vous mémorisez probablement bien mieux ce que vous écrivez. MAIS ne vous trompez pas, ce qui vous aidera à apprendre avec vos oreilles, c’est bien… Vos oreilles. Je ne suis pas raciste, rien ne vous empêche de prendre des notes. Ou de mettre les sous-titres de temps en temps si vous ne comprenez pas tout. L’essentiel est que vous fassiez en réel effort de compréhension orale, au pire EN COMPLÉMENT de votre apprentissage écrit. Au mieux, AVANT votre apprentissage de l’écrit.

C’est cet apprentissage oral qui va vous permettre par la suite de vous remémorer les mots sans passer par la case du cerveau « comment s’écrit ce mot » et qui vous fera gagner beaucoup de temps, de fluidité, et de naturel au moment de parler en espagnol.

Autre chose que vous devez aussi arrêter de faire : la traduction mot à mot. Ça sera l’objet d’un article cette semaine, alors restez connecté !

Laisser un commentaire