apprednre-la-conjugaison
Défi 30 jours

Conseil #22 : techniques pour apprendre et mémoriser la conjugaison

Spread the love

Et bonjouuuur mes petits lamas ! Hola mis llamitas ! On se retrouve pour un nouvel article du Défi 30 jours. J’espère que vous êtes en forme parce qu’aujourd’hui on attaque un gros morceau, même si je n’entrerai pas dans tous les détails. La conjugaison des verbes en espagnol ! Pfiou, je sens qu’il y en a qui ont déjà envie de fermer l’article… Mais ne vous inquiétez pas, on ne va pas TOUT voir, je vais vous donner quelques astuces pour que votre apprentissage de la conjugaison se fasse dans la joie et la bonne humeur ! Alors, vous êtes prêt.e.s ? C’est parti !

Conseil #22 : techniques pour apprendre et mémoriser la conjugaison

Comment conjuguer en espagnol

Alors ne vous affolez pas, je vous donne ici un petit résumé rapide de ce qu’est la conjugaison en espagnol. Et comme vous allez le voir, on a beaucoup de similitudes avec le français !

Trois groupes de verbes

Déjà, il existe trois grands groupes en espagnol : les verbes en -AR, les verbes en -ER et les verbes en -IR, qui sont donc classés, COMME EN FRANÇAIS, en trois groupes différents. Ensuite, vous allez adapter la conjugaison tout en gardant le radical du verbe et en ajoutant les terminaisons qui difèrent suivant la personne utilisée et le temps auquel vous conjuguez le verbe… Je le redis ? COMME EN FRANÇAIS !

Donc les terminaisons sont assez simples :

  • Verbes en AR : o, as, a, amos, áis, an,
  • Verbes en ER : o, es, e, emos, éis, en,
  • Verbes en IR : o, es, e, imos, ís, en.

Donc par exemple, si je veux conjuguer le verbe AMAR, je prends le radical AM et je rajoute les terminaisons : amo, amas, ama, amamos, amáis, aman.

Tiens, je n’ai pas mis les pronoms personnels sujet, pourquoi ça ? En espagnol, on n’est pas obligés de les utiliser. Tout simplement parce que l’on entend la différence entre j’aime (amO) et tu aimes (amAS) : ils deviennent redondants. Et je dirais même plus : les pronoms personnels sont parfois utilisés comme emphase, pour insister sur le sujet. Exemple : « -te amo. -No, YO te amo ! « 

Un petit rappel des pronoms personnels :

  • YO
  • ÉL / ELLA / USTED
  • NOSOTROS
  • VOSOTROS
  • ELLOS / ELLAS / USTEDES.

Allez un petit exercice pour voir si vous avez compris.

Personnellement, j’utilise seulement 5 des 6 terminaisons puisqu’en espagnol « latino », vous n’utilisez JAMAIS le pronom VOSOTROS (bon, sauf dans la bible). Pour parler de toi+eux, j’utilise le USTEDES, comme pour le vouvoiement pluriel !

Des verbes courants

Donc parmi tous les verbes qui existent, je vous conseille d’apprendre en tout premier les verbes les plus utilisés en espagnol, et les plus courants. Ceux que vous allez utiliser tous les jours, dans toutes vos conversations, et en particulier les auxiliaires bien sûr, sans lesquels vous ne pourrez pas conjuguer au passé composé ou au futur proche par exemple. Commencez par apprendre les conjugaisons de ces verbes, au présent.

  • Dar,
  • Decir,
  • Estar.
  • Hacer,
  • Haber,
  • Ir,
  • Necessitar,
  • Poder,
  • Saber,
  • Ser.

Parmi ces verbes, vous pouvez commencer par les 5 VERBES LES PLUS IMPORTANTS EN ESPAGNOL : Ser, Estar, Haber, Tener, Ir. On essaie de les conjuguer dans l’exercice suivant ? Après, on parle de temps verbaux…

Présent, conditionnel, subjonctif, gérondif… Par où commencer ?

Sachez qu’on retrouve les mêmes temps en espagnol qu’en français, malgré quelques différences. Vous avez une liste de temps auquel vous devrez conjuguer les verbes, qui peut être assez longue si on la regarde comme ça sans vraiment la connaître… :

  • L’indicatif présent,
  • Le passé simple,
  • Le passé composé,
  • L’imparfait,
  • Le futur simple,
  • Le subjonctif présent,
  • Le subjonctif imparfait,
  • Le conditionnel présent,
  • Le gérondif

On a vu précédemment qu’il existe 3 groupes de verbes dont vous devez maintenant connaître les terminaisons (régulières) au présent. Ensuite (et c’est ma première technique), je vous conseille de vous centrer sur les temps verbaux INDISPENSABLES. Ceux sans lesquels VOUS NE SURVIVREZ PAS dans une conversation avec un natif. En Amérique Latine et Centrale, vous n’aurez pratiquement pas besoin du passé composé, mais en Espagne oui donc il vous faut savoir quel espagnol vous aurez besoin de parler dans votre projet. Dans tous les cas, réduisez dès aujourd’hui la liste des temps verbaux à apprendre à trois temps :

  • Le présent
  • Le passé simple ou le passé composé
  • Le futur proche.

Si vous voulez une aide pour les conjugaisons, je vous recommande ce site où vous avez de bonnes explications : Kartable. Vous avez aussi espagnolfacile qui est bien fait avec des exercices pour réviser. Sinon vous pouvez visiter El conjugador qui liste tous les temps en un clic, idéal pour vérifier un verbe dont on n’est plus très certain de la terminaison.

Allez maintenant on rentre dans le vif du sujet !

Mes 7 techniques pour apprendre facilement la conjugaison sans (trop) vous prendre la tête

Apprendre petit à petit et selon vos besoins

Tout comme on l’a vu pour la grammaire en général, il est important d’y aller petit à petit. Lorsque vous avez besoin d’un verbe que vous ne connaissez pas encore, notez-le dans votre carnet pour ne pas l’oublier.

Apprendre la conjugaison temps par temps

Ça n’est pas très réaliste, mais essayez d’apprendre temps par temps. Alors je sais, vous allez me dire : « Comment je peux tenir une conversation avec juste le présent ? Et si je veux parler de ce que j’ai fait hier ? Ou de ce que je vais faire demain ? ». Eh bien tout comme en français, vous pouvez tout à fait vous débrouiller en utilisant du passé composé et du futur proche qui s’utilisent respectivement avec les verbes HABER et IR au présent. On a déjà vu leurs conjugaisons ! Plus qu’à apprendre globalement les manières d’utiliser un participe passé en espagnol, et vous vous lancez. Vous faites des erreurs ? C’est normal, et c’est bien : on l’a déjà vu ici. Mais soyez indulgent avec vous-mêmes : vous débutez, si vous arriver à vous exprimer et à vous faire comprendre c’est déjà une victoire !

Donc étape n°1 : le présent ! Vamos ! Sí que puedes ! Ánimos !

Mettre en pratique dans la vie de tous les jours

Si vous avez à peu près compris la conjugaison des verbes de base, alors il vous faut passe à l’étape suivante. Beaucoup de verbes espagnols, tout comme en anglais, et tout comme en français, sont irréguliers… Et c’est souvent les plus utilisés ! D’ailleurs, dans les 5 indispensables que je vous ai cités, il n’y en a pas un qui soit régulier ^^ ! Donc pour apprendre ces verbes là, vous pouvez les séparer par classe (les diphtongues, les affaiblissements, les alternances, etc) mais sachez qu’il restera toujours des irréguliers « inclassables ». Donc je vous conseille de les intégrer dans votre vie de tous les jours !

Et oui mais comment on fait ça ?

Le multimédia : un outil magique pour la conjugaison (entre autres) !

Pour intégrer et pratiquer dans la vie de tous les jours vos conjugaisons, je vous en ai déjà parlé : vous pouvez commencer par passer tous vos divertissements multimédias en espagnol. Ça permet d’apprende en s’amusant. Donc séries en espagnol, films en espagnol, musique en espagnol. En particulier, vous allez faire attention aux verbes employés, à la conjugaison, essayer de repérer les verbes du premier, deuxième, troisième groupe. Repérez aussi les temps verbaux, les verbes irréguliers, les diphtongues… Mettez vos lunettes spéciales conjugaison ! Enfin, vos écouteurs en l’occurrence. Ou appareils auditifs. Bref, pas la meilleure comparaison ^^ … Attention, je parle multimédia mais une fois que vous maîtrisez un minimum de grammaire, conjugaison et vocabulaire, vous pouvez aussi (et je le conseille vivement !) vous adonner à la lecture en espagnol ! Rien de mieux pour progresser rapidement !

Les post-it

« Encore ! » Oui, mais c’est que c’est tellement efficace ! Si vous ne voulez pas vous encombrer de post-it je comprends, mais alors il va falloir avoir une très bonne mémoire pour associer chaque objet à son verbe en espagnol… sans les noter ! Vous allez dans la cuisine, vous prenez une poêle. Vous pouvez y coller « calentar » ou « cocinar » pour commencer. Le couteau ? « cortar« . La cuillère ? « Comer« . Le four ? « Hornear« . Pour pimenter un peu tout ça, mettez aussi des irréguliers par-ci par-là : « dormir » ou « despertarse » sur le lit par exemple !

Les flashcards de la conjugaison

C’est vraiment une bonne manière d’apprendre rapidement beaucoup de verbes. Vous pouvez même mettre une flashcard avec plusieurs questions, comme dans Trivial Pousuite. Par exemple sur le recto vous mettez une liste de questions ou un verbe avec une liste de temps. « HABER – 1. Ustedes – présent ; 2. Tú – futur ; Yo – imparfait » et au verso les réponses. « 1. han ; 2. habrás ; 3. había ».

Apprendre en parlant pour apprendre à parler

En dehors des post-it et des flashcards, je vous conseille de PARLER. On en a déjà parlé d’ailleurs, ICI pour le vocabulaire et ICI pour la grammaire, mais en tous cas parler c’est indispensable pour pratiquer. Et vice-versa ! Donc si vous n’avez pas encore de partenaire de langues, allez faire un tour sur cet article et trouvez-en un ! Si vous n’y arrivez pas, ou que vous ne trouvez pas le temps, ou que vous procrastinez beaucoup, vous pouvez aussi vous parler à vous-mêmes. Entraînez-vous à conjuguer. Au présent pour commencer. « Je prends mon petit déjeuner. Je mange une pomme. Je bois du thé ».

Alors maintenant je vous donne une petite liste, essayez d’associer une image, une action, une sensation à une phrase. Enfin à un verbe en l’occurrence. Ça vous permet de ne pas traduire mot à mot.

Utiliser des variations dans les phrases

Voilà une super technique qu’on a tous utilisé en classe ! Avec des consignes comme « mettez le texte suivant au passé simple »… Arrrg ! Vous vous en souvenez ? Eh bien on va l’utiliser. Alors on va pas faire un texte en entier je suis pas si cruelle. Mais vous, oui ! Donc essayez, chaque fois que c’est possible de changer UNE chose dans votre phrase. Mettez au pluriel, changez de pronom personnel, changez de temps verbal. « Je prends mon petit déjeuner. Je mange une pomme. Je bois du thé » devient donc : « Tu prends ton petit déjeuner. Tu manges une pomme. Tu bois du thé ». ou « J’ai pris mon petit déjeuner. J’ai mangé une pomme. J’ai bu du thé ». Une fois que vous maîtriserez cet exercice  » à l’oral » (ou en pensée…), je vous invite à le faire à l’écrit. Une phrase ou deux, le soir, avant de se coucher. C’est vraiment efficace !

Et donc pour finir, comme je sais que vous adorez, je vous donne un petit devoir à mettre en commentaire. Voici une phrase à partir de laquelle vous devez faire une variation : mettre au pluriel, au féminin, changer de pronom, changer de temps verbal, changer de COD, etc.

Hoy me levanto para ir a trabajar.

Allez à vous de jouer, faites moi une belle variation en commentaire, même pas peur ^^

J’espère que ça vous a plu, mais ne vous inquiétez pas si à la fin de cet article vous ne savez pas encore conjuguer, ce n’était qu’une avant-première ! On en reparlera bien plus longuement dans les articles destinés à votre apprentissage. Et puis aujourd’hui je voulais simplement vous donner les stratégies à adopter pour bien apprendre vos conjugaisons ! Donc on se retrouve dans les commentaires !

Abrazos, Tamara

2 commentaires

  • Anne Prudent

    Merci pour ces super astuces pour apprendre la conjugaison. D’autant que c’est un point important qu’il faut maîtriser et pas forcément le plus simple à assimiler d’où tout l’intérêt de connaître ces techniques.
    Et voilà ma phrase :
    Hoy te levantes para ir a trabajar

    • Tamara

      Merci beaucoup Anne ! Muchas gracias. LevantArse est un verbe du premier groupe, on dira donc dans ta phrase : Hoy te levantAs para ir a trabajar ! C’est super ! 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :