parler espagnol latino
Défi 30 jours

Conseil #27 : Espagnol latino : pourquoi et comment le parler ?

Spread the love

Et BONJOUR mes lamas ! HOLA mis llamitas ! Est-ce que tout le monde va bien ? Aujourd’hui on se retrouve pour un nouvel article du Défi 30 conseils en 30 jours, et on va parler d’un sujet que j’ai déjà abordé de manière transversale à plusieurs reprises : les différences entre l’espagnol latino et l’espagnol européen. Pourquoi, et comment pouvez-vous parler espagnol latino ? On voit tout ça ensemble, juste après !

Conseil #27 : Espagnol latino : pourquoi et comment le parler ?

Pourquoi y a-t-il des différences ?

C’est une très bonne question. Si on suit notre logique, l’espagnol devrait être le même en Espagne, au Guatémala, au Chili, en Equateur, au Pérou, en Argentine, etc. On devrait avoir le même espagnol dans les 21 pays hispanophones du monde, puisqu’à la base ce sont bien les espagnols qui, venus d’Espagne, ont colonisé le continent américain. Mais alors comment est-ce possible ?

parler espagnol latino dans quelle direction aller
Photo de Mark Neal provenant de Pexels

Eh bien une réponse qu’apporte Sánchez Méndez, professeur de l’Université de Neuchâtel en Suisse, est celle des différences internes à l’Espagne au moment de la colonisation. C’est à dire au XVeme siècle pour ceux qui ne suivraient pas beaucoup en cours d’histoire.

A cette époque, on avait déjà bien entendu des différences dans les accents au sein même de l’Espagne. Entre autres (parce qu’il devait y en avoir d’autres), il y avait deux manières de prononcer les mots comprenant un Z ou un C. Au nord de Castille, et c’est l’accent qui règne aujourd’hui à Madrid, le Z et le S se prononçaient en utilisant le phonème /θ/ (voir l’article sur la prononciation des lettres en esapgnol). Tandis qu’au Sud de Castille, à Séville, le Z et le C se prononcaient comme un S. Cela explique en partie les différences de prononciation entre les deux « esapgnols ».

parler espagnol latino la culture
Photo de Los Muertos Crew provenant de Pexels

D’après le Pr. Sánchez Méndez, au moment de la colonisation du Nouveau Monde, c’est une majorité de colons de Séville qui sont arrivés et c’est donc cet accent qui s’est imposé au fil des siècles. Cette hypothèse est aussi appuyée par l’historien Peter Boyd-Bowman (Patterns of Spanish Emigration to the New World (1493-1580)) qui affirme que « Une majorité relative des premiers colons espagnols qui sont arrivés aux Amériques provenaient de Séville, et d’Andalousie : 37% entre 1493 et 1539« . Vous connaissez une autre explication ? N’hésitez pas à laisser un commentaire, je n’ai pas la science infuse 😉

Donc il est clair que les différences sont évidentes entre l’espagnol latino et l’espagnol « européen ». Mais alors, quelles sont ces différences ?

Les différences entre espagnol latino et européen

Voici une vidéo (j’avoue, je l’ai trouvée sur Babbel !) qui vous donne un bon avant goût de ce que je vais vous expliquer ensuite. N’hésitez pas à jeter un œil c’est ICI!

Je préfère prévenir au début de cet article que je n’ai pas visité la totalité des pays hispanophones et donc je parle en majorité de mes expériences (assez longues) au Chili et en Equateur… Où j’ai rencontré des hispanophones d’autres pays : Cuba, Costa Rica, Guatemala, Uruguay, Pérou, Vénézuela, Colombie, etc… Ce que j’essaie de dire c’est que les différences entre chacun des pays d’Amérique Latine (et Centrale) sont très nombreuses et il est difficile de généraliser. Je vous livre donc mes impressions, et mon vécu, tel quel.

Différences de prononciation

On a vu dans l’article précédent certaines des différences de prononciation entre l’Espagne et la majorité des pays d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale, qui sont les suivantes :

  • Le Z et le C : en Espagne, on a donc le son /θ/, qui n’existe absolument pas dans les autres pays hispanophones. On prononce le Z, le C et le S de la même manière.
  • Le « yéismo rehilado » : c’est la prononciation du LL comme un CH en Argentine et en Uruguay. La lluvia devient la chuvia, las llaves deviennent las chaves.
  • Le rythme des phrases : alors là c’est complètement différent d’une région à l’autre, mais globalement je trouve que l’Amérique Latine est plus « chantante » que l’Espagne.

Le USTED

Je réserverai un article complet à son sujet, promis. Mais c’est une des différences majeures entre espagnol latino et européen : le Usted sert à vouvoyer au singulier, et le Ustedes au pluriel. Jusque là on est comme l’Espagne.

parler espagnol latino avec le usted
Photo de Sora Shimazaki provenant de Pexels

Mais, le Usted s’utilise ÉNORMÉMENT en Amérique Latine alors qu’en Espagne c’est réservé vraiment aux situations extrêmement formelles ! On vouvoie tout le monde, tout le temps, alors qu’en Espagne on tutoie tout le monde, tout le temps.

Cependant il faut éclaircir ce point car souvent c’est un vouvoiement qui est mal compris. Le vouvoiement est en général utilisé pour marquer le respect envers l’autre personne, comme on le ferait en France. Mais il est aussi utilisé pour marquer la tendresse. J’utilise souvent le USTED avec mes enfants, ou mon mari. C’est une manière de leur dire qu’ils ont une grande importance pour moi. Quand j’utilise le USTED avec mes proches, c’est très tendre et plein d’amour. C’est surprenant au début, parce qu’on a tendance à traduire le USTED par notre VOUS français qui est plutôt froid, alors qu’en Amérique du Sud, et en tous cas en Équateur, il est vraiment différent. C’est un « vous » chaud, tendre, câlin.

faire des câlins
Photo de Darko Trajković provenant de Pexels

Le VOS

Le « voséo » est utilisé dans plusieurs pays d’Amérique Latine, et c’est une forme plus informelle, ou plus « tendre » (encore) de dire Tu. C’est un tutoiement pour les proches, les amis, etc. Donc si je veux dire : « Te llamo a ti » (c’est toi que j’appelle) je vais le transformer en « Te llamo a VOS ».

La conjugaison

On va ÉNORMÉMENT utiliser le passé simple en Amérique Latine, alors qu’il est très peu utilisé en Espagne au profit du passé composé. C’est une des spécificités qui peut surprendre si l’on a appris à parler espagnol « européen » au lycée, parce qu’il faut du coup connaître assez bien ses conjugaisons pour s’en sortir !

Une bise, deux bises, un câlin

En Espagne la manière de saluer est différente de celle utilisée en Amérique Latine. De manière générale, l’espagnol va faire deux bises pour saluer, tandis qu’en Amérique Latine on fait une bise, voir un câlin. C’est un câlin court hein, n’allez pas vous imaginer qu’on se prend dans les bras comme si on s’était pas vus depuis un an à chaque fois qu’on salue un ami !

C’est plus comme si vous alliez faire une bise, mais chacun passe son bras autour de l’autre, serre brièvement, les joues se touchent, mais pas de bise. Voilà ! Câlin ! Et moi je suis addict perso, à chacun de mes retours en France j’ai toujours une période de réapprentissage de la manière de dire bonjour, parce que j’ai toujours envie de faire un câlin au lieu d’une bise !

Plus de tendresse, toujours plus de tendresse !

En espagnol, on dit « con cariño« , ce que google traduit par « avec amour ». Mais moi je maintiens, « avec tendresse » je trouve que ça transmet mieux l’idée. En gros, tout ce que vous traitez avec tendresse, vous ajoutez ito-ita, ou parfois -ico-ica (en Colombie par exemple ils utilisent plus -ico).

« On comprend rien !!! »

Je m’explique : vous allez remplacer la terminaison des mots. Au lieu de -a/-o vous dites -ita/-ito :

  • niño, niña → niñito, niñita.
  • sombrero → sombrerito.
  • bastante → bastantito.
  • buen, buena → buenito, buenita.
  • ahora → ahorita.
  • cola → colita.

A chaque fois que vous ajoutez un diminutif, vous ajoutez une dose de tendresse. Par exemple il est très courant d’appeler son chéri « mi gordito« … Mon petit gros !

De la même manière, le diminutif -ito-ita est utilisé pour parler de quelque chose de petit :

  • conejo → conejito
  • perro → perrito
  • huevo → huevito
  • jugo → juguito
  • grande → grandecito (quand le mot finit par e, n, r, on rajoute cito-cita)

Essayez avec les mots suivants !

En Espagne, il existe d’autres suffixes mais ils sont beaucoup moins utilisés. On a par exemple :

  • -illo, -illa → hombre → hombrecillo
  • -ito, -ita, → mujer → mujercita
  • -ico, -ica, → bonito, bonita → bonico, bonica
  • -ín, -ino, -ina, → perro → perrín, perrino, perrina

A savoir que vous avez aussi des suffixes « inverses » qui s’utilisent pour quelque chose de gros, et non de petit. Par exemple :

  • Gordo → gordote
  • Ventana → Ventanota (vous pouvez par exemple voir des pancartes devant les magasins de fenêtres, qui disent « ventanas ventanitas ventanotas » : fenêtres, petites fenêtres, grandes fenêtres !)
  • Grande → grandote

De plus, en Amérique Latine/Centrale, les suffixes peuvent s’étirer infiniment

  • Ahora → ahorita → ahoritita → ahorititititita
  • Grande → grandote → grandotote → Grandotototooooooote

Le téléphone

téléphone
Photo de Chevanon Photography provenant de Pexels

Quel est l’équivalent à notre « Allôôôôô ? » français ? Eh bien en Espagne, vous direz « Diga? » quand vous décrocherez le téléphone, alors qu’en Amérique Latine et Centrale, vous avez plusieurs manières de répondre. Au Mexique par exemple ça sera « Bueno? », alors que dans d’autres pays vous pourrez entendre « Alo? » ou « Hola? », ou encore « Habla ».

Le Vocabulaire

Eh oui c’est une différence incontournable, puisqu’il y a beaucoup de vocabulaire qui diffère entre l’espagnol latino et européen. Pour ne vous citer que 20 mots :

  • ahora(maintenant) – ahorita (en Amérique Latine ahora correspond à un moment dans la journée, pas nécessairement maintenant. Ahorita = maintenant, tout de suite. Ahoritita = là, tout de suite, maintenant, dans la seconde. En gros plus vous rajoutez de -ita plus c’est instantané !).
  • FregaderoLavaplatos
  • MóvilCelular
  • OrdenadorComputador(a)
  • ZumoJugo
  • Gafas Lentes (las gafas = les lunettes de soleil)
  • Cochecarro
  • Calcetinesmedias
  • tartapastel
  • grifollave (de agua)
  • neverarefrigeradora (refri)
  • bolígrafoesféro
  • coger el bus tomar el bus (coger est le verbe qui décrit vulgairement l’acte sexuel dans la majorité des pays de l’Amérique Latine)
  • tirarbotar
  • darse prisaapurarse
  • maletero cajón o cajuela
  • americana – saco
  • la sarténel sartén
  • cerillafósforo
  • el vídeoel video (on met l’accent sur le e en Amérique latine, et sur le i en espagne…)

Attention, sachez qu’il y a ÉNORMÉMENT de mots qui ont des significations complètement différentes d’un pays à l’autre. Par exemple en Équateur un « pincho » est une brochette qui se vend dans la rue, généralement faite avec une pièce de viande, une pomme de terre, un bout de banane plantain et un « embutido » (saucisse). Mais au Pérou, le « pincho » désigne le sexe masculin… Imaginez la tête de nos amies péruviennes quand un vendeur leur proposait « Quiere pincho ? Venga, coma pinchito ! » (tu veux une borchette ? Viens, mange une petite brochette »… J’étais obligée d’y faire allusion. Non ?

Et il y a énormément de mots qui ont des significations TOTALEMENT différentes d’un pays à l’autre ! Attention, les confusions ne sont pas toutes grivoises.

VO Latino ou VO espagnole ???

Incroyable mais VRAI, vous avez une VES (version espagnole) pour les films tournés avec des acteurs mexicains, colombiens, argentins, etc… Et une VLAT (version latino) pour les films espagnols comme ceux d’Almodovar. Donc faites bien attention à l’heure de télécharger regarder un film espagnol, qu’il soit bien en VERSION ORIGINALE, que le film soit espagnol ou latino : vous aurez ainsi les vrais mots dits par les acteurs. Remarquez, on a bien la même chose avec nos versions canadiennes ^^ !

En conclusion : pourquoi parler espagnol latino ?

En résumé de tout ce qui a été dit dans cet article :

  • Parce que la conjugaison est plus facile : on n’utilise JAMAIS le vosotros. Ca vous fait un pronom en moins à apprendre pour les conjugaisons, et pas des plus simples ! Une belle épine au pied, pouf ! Enlevée.
  • Parce que la prononciation est plus simple ! Vous n’avez pas à réfléchir si prononcer Z, C, S… Vous prononcez tout pareil, des S de partout, et le tour est joué !
  • La tendresse : si vous êtes plutôt tactile, plutôt câlin.e, alors l’espagnol latino est fait pour vous.

Petit bonus : pour ceux qui arrivent à comprendre la chanson, elle est à mourire de rire !

C’est tout pour aujourd’hui merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Abrazos, Tamara.

Un commentaire

  • Bastienne Nagy

    ouah excellente la chanson, ils sont forts les types ! ça et ton article m’ont fait réaliser à quel point il y a de fortes différences avec surtout des sens complètement différents selon les pays. J’ai pu expérimenter en partie cela en vivant 3 mois en Espagne, puis 7,5 mois au Pérou et 8 mois en Argentine. Je suis clairement plus tournée « accent Amérique Latine », en effet, c’est plus simple avec le « s » et le « usted »…du coup, je ne sais plus trop conjuguer le vosotros ! Lire ton article m’a replongé dans ma vie d’avant…et qui sait, peut-être qu’un futur voyage en famille aura lieu d’ici qqs années, là-bas, paises de corazon.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :