s'expatrier
Défi 30 jours

Conseil #29 : apprendre l’espagnol avant de s’expatrier – pourquoi et comment ?

Spread the love

Bonjour mes petits lamas ! Hola mis llamitas ! Blogging mom oblige, j’ai fait une petite « pause pascale » (non je parle pas de Pascale, je parle de Pâques 😉 ) … Et me voilà de retour avec beaucoup plus d’énergie ! En tous cas, nous approchons des derniers articles de mon Défi – 30 conseils en 30 jours, et voilà le 29ème article aujourd’hui ! Je vais vous parler d’un thème qui en intéresse certains, pour ne pas dire nombre d’entre vous ! L’expatriation ! Qu’est ce que c’est ? Comment s’y préparer ? Doit-on apprendre la langue du pays dans lequel on souhaite s’expatrier ? Si oui, comment faire si le départ est immédiat ? Est-il possible d’apprendre la langue sur place ? Que de questions auxquelles je vous répondrai dans cet article ! C’est parti.

Conseil #29 : apprendre l’espagnol avant de s’expatrier – pourquoi et comment ?

La première des questions que l’on se pose c’est bien sûr : qu’est ce que ça veut dire s’expatrier ?

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

D’après la législation française, un expatrié est un français ou une française qui exerce son activité professionnelle principalement dans un pays étranger. Ça veut dire que les personnes expatriées sont en général en possession d’un contrat de travail régi par le pays en question, ou bien qu’ils ont un contrat auprès d’une entreprise française fonctionnant à l’étranger… Un.e expatrié.e peut aussi être un auto entrepreneur, bien sûr ! En gros, un.e expatrié.e rompt tout lien avec le système de sécurité sociale française (sauf s’il adhère à la CFE) et d’une partie ou de la totalité de ses liens avec la fiscalisation française.

Mais on parle aussi de « s’expatrier » pour les personnes retraitées ! Et donc pour simplifier, s’expatrier ça veut dire « changer de patrie » ! Une expatriation est un gros déménagement : changement de lieu, changement de culture, changement de langue si c’est dans un pays hispanophone. L’expatriation s’accompagne souvent aussi de changement de climat professionnel (mais pas tout le temps), et la plupart du temps d’un changement de climat tout court !

Est-on obligé d’apprendre la langue d’un pays dans lequel on souhaite s’expatrier ?

Non. Bien sûr qu’on ne va rien vous obliger à faire.

MAIS ! Il y a un mais. On perd quand même beaucoup d’opportunités en restant dans son coin de français, avec des français, ou des anglophones si on parle l’anglais. Si vous allez vous expatrier dans un pays hispanophone, je vous conseille vivement d’apprendre au moins les bases de la langue (on va dire le niveau A2) pour pouvoir vous débrouiller en arrivant. Pourquoi ?

Mes 5 raisons pour apprendre l’espagnol quand on va s’expatrier

Un gain de temps

Vous allez gagner du temps dans toutes vos démarches administratives : à la banque, la sécurité sociale, les impôts, les visas, etc. S’expatrier demande de faire beaucoup de démarches, et autant pouvoir les faire dans la bonne langue !

Une bonne intégration

Vous allez mieux vous intégrer dans le pays : les hispanophones sont fidèles à leur réputation, un peu comme nous les français. Ils ne parlent que très peu les autres langues. Ne pensez pas pouvoir vous débrouiller avec de l’anglais si vous partez en Amérique du Sud par exemple ! A part dans les endroits très touristiques, vous n’arriverez pas vraiment à vous faire comprendre. S’expatrier sera beaucoup plus doux si vous le faites en ayant quelques « bagages » dans la langue de destination.

Pour être applaudi

Photo de anna-m. w. provenant de Pexels

Vous avez une estime de vous mêmes un peu basse ? Alors voilà ce que vous devez faire : apprendre les bases de la langue et expliquer que vous ne savez pas parler espagnol mais que vous faites de gros efforts, le tout en parlant espagnol. Vous serez applaudi, promis ! Félicité pour vos efforts et on vous dira partout que vous parlez très bien ! Si si, ça fait partie des petits plaisirs de la vie !

S’expatrier ET avoir une vie sociale épanouie

Même si certains resteront sur leurs positions, je maintiens la mienne. Il est tellement plus agréable de pouvoir saluer et parler de la pluie et du beau temps à son voisin ! Les hispanophones sont en général très amicaux, très bavards, et très curieux. Ils adorent discuter et vous verrez ceux qui parlent un peu anglais ou français essayer de vous baragouiner quelques mots ! Alors faites le même effort et vous verrez que vous serez récompensé par la satisfaction de pouvoir parler cette belle langue.

Participer à la culture locale

Fêtes de la communauté Pakiestancia en Équateur

S’expatrier, c’est aussi s’immerger dans la culture qui est souvent très riche, et aussi très différente de la culture française ! Si vous voulez faire les marchés, participer aux fêtes locales comme les ferias en Espagne, les fêtes des rois mages, le carnaval, les défilés, et tous les autres types de fêtes et d’activités locales… Vous serez frustrés de ne rien comprendre ! Ou de ne rien pouvoir dire. Même si on peut dire beaucoup de choses avec les mains et les mimes… C’est quand même bien mieux de parler la langue, surtout si votre objectif est de rester sur place pour plus que les deux mois de vacances ! 😉

Comment apprendre efficacement en peu de temps si vous n’êtes pas encore sur place

Donc maintenant que vous êtes convaincu.e (j’espère), je vais vous donner quelques conseils pour apprendre efficacement l’espagnol si le délai est très court. Vous savez que vous partez dans un, deux, trois mois et vous êtes désespéré.e car vous ne savez dire que « Hola » et « Vamos a la playa » ? C’est déjà un bon début mais c’est sûr que ça ne sera pas suffisant (surtout si la mer se trouve à 8h de là où vous souhaitez vous expatrier…). Alors que faire ? Suivez ces 5 conseils :

S’immerger dans la langue AVANT de s’expatrier

Je vous en ai parlé déjà en détail dans cet article. Comme vous n’êtes pas encore sur place, vous allez reproduire « l’ambiance » pour vous habituer aux sonorités, à la musique de la langue espagnole, écouter la radio ou de la musique en espagnol, regarder films et séries en espagnol.

Apprendre le vocabulaire ou les phrases « de base » les plus utiles

Photo de Artem Beliaikin provenant de Pexels

Faites une liste des situations dans lesquelles vous allez vous retrouver sur place et des phrases les plus importantes que vous devrez connaître à ce moment là. Que se soit dans votre vie quotidienne personnelle, ou professionnelle. Ce sera plus efficace car ce sera le vocabulaire DONT VOUS AVEZ BESOIN comme je vous l’ai expliqué dans cet article là.

Trouvez un partenaire de langue

Même si ce n’est que pour un mois avant de partir, un partenaire de langues vous permettra de pratiquer ! Dans l’idéal cette personne devrait connaître le français pour vous aider quand vous avez un trou 😉 ! Je vous ai donné des pistes dans cet article pour savoir comment trouver un partenaire de langues.

Prendre des cours

Si vous en avez la possibilité, même une dizaine d’heures de cours pourront vous permettre d’accélérer votre apprentissage de l’espagnol. Que ce soit des formations en ligne ou des cours particuliers, essayez de trouver des personnes qui PARLENT comme des natifs, ça vous permettra d’être bien habitué à la sonorité de la langue avant de partir. Sachez aussi que certaines formations sont éligibles au CPF, ce qui peut vous permettre de préserver votre budget !

Utiliser des applications

Comme je vous l’ai expliqué dans cet article, il peut être intéressant d’utiliser une application pour vous aider dans l’apprentissage de l’espagnol et surtout le rentre plus ludique. Mais attention, beaucoup d’applications ont ce défaut de ne pas assez vous mettre en immersion dans la langue et vous apprenez plus de théorie que de pratique, ou en tous cas pas dans un contexte réel. Il existe des applications qui vous permettent d’écouter des dialogues, des podcasts, et elles sont à privilégier si vous êtes pris par le temps. Vous pourrez ainsi écouter de l’espagnol dans vos trajets quotidiens, pendant votre activité sportive, à la maison pendant que vous faites la cuisine ou que vous vous occupez des tâches ménagères. Bref dans toutes les situations où votre corps est en automatique et votre cerveau est capable de traiter l’information qui entre par vos oreilles !

Apprendre l’espagnol si vous êtes déjà expatrié

Vous êtes déjà en immersion : il faut en profiter ! Cependant vous n’êtes pas toujours conscient de votre chance. Combien d’expatriés se contentent d’un cercle d’amis français ou anglophones, ou restent seuls dans leur coin ! Je vous donne ces petits conseils pour que vous puissiez ENFIN vous intégrer un peu plus dans votre nouveau pays.

Coupez vous du français

C’est le premier et presque le seul conseil pour un expatrié. Si vous gardez un cercle de francophones sur place, essayez de les voir juste le weekend par exemple. Si vous en avez la possibilité, par exemple si vous partez seul et que vous habitez en ville, trouvez-vous un (ou plusieurs ! 😉 ) colocataire local ! Essayez de ne PAS parler, voir même de ne pas PENSER en français pendant la journée. Passez tous vos médias (téléphone, tablette, ordinateur) en espagnol. De cette manière, vous allez petit à petit remplacer les mots français par les mots espagnols. Si vous parlez un peu (ou même très bien) anglais, vous verrez que vous pourrez atteindre cette phase de transition importante où les mots ne vous viennent plus en anglais ou en français, mais en ESPAGNOL. Ça sera une très belle étape de franchie !

Mieux que des cours particuliers sur place

Si vous êtes dans un pays hispanophone vous n’aurez pas de mal à trouver un professeur qui soit d’accord pour vous donner des cours, soit via la municipalité (souvent dans le département culturel) soit avec un particulier directement. Préférez les cours en groupe parce que ça vous permettra d’avoir un premier réseau de connaissances et/ou d’amis, et c’est important quand on arrive en terre inconnue de commencer à former des liens ! Les cours particuliers ou en groupe peuvent vous être utile si vous partez vraiment de zéro, sinon vous pouvez passer cette étape.

Photo de Pavel Danilyuk provenant de Pexels

En revanche, si vous avez déjà les bases, je vous conseille de faire une activité sur place. Sport, pêche, peinture, n’importe quel club ou atelier qui vous intéresse, inscrivez-vous ! Ça vous permettra de parler vraiment et de pratiquer vraiment avec des locaux. La pratique, il n’y a que ça de vrai !

S’expatrier avec des enfants

Photo de Ketut Subiyanto provenant de Pexels

Vos enfants vont naturellement commencer à parler en espagnol et ne les freinez pas dans leur apprentissage ! Lorsque nous sommes partis en Équateur pour la première fois avec les enfants, cacahuète numéro un avait deux ans et parlait déjà très bien français. Elle a d’abord commencé à apprendre quelques mots, puis a complètement changé de langue. En quatre mois elle parlait comme un enfant de son âge. Même avec moi qui essayais laborieusement de maintenir le français comme « langue parlée avec mes enfants », elle me répondait toujours en espagnol. Vous devez avoir la même adaptabilité qu’un enfant et accepter de changer de langue si vous voulez parler rapidement l’espagnol.

Si les enfants sont plus grand, il sera plus facile pour eux de comprendre que  » à la maison on parle en français », mais vous pouvez quand même aménager des plages horaires ou des journées où vous parlez espagnol, ça vous permettra de partager aussi vos difficultés avec vos enfants et ça ne peut être qu’enrichissant pour tout le monde.

Et vous, comment avez-vous appris l’espagnol ? Avant, après ? Pendant ? Rapidement, lentement ? Dites moi tout en commentaires ! 😉

Abrazos, Tamara.

Laisser un commentaire