avoir un objectif réaliste
Défi 30 jours

Conseil #5 : Avoir un objectif Réaliste

Spread the love

Hola con todos, hola con todas ! ¿Cómo están? Nous revoilà pour la suite de la série 30 conseils en 30 jours ! Nous touchons aujourd’hui un point très important pour la formulation de votre objectif pour apprendre l’espagnol. J’ai nommé : l’importance d’avoir un objectif RÉALISTE. Je vais aujourd’hui vous expliquer un peu en quoi ça consiste, et vous l’illustrer avec deux erreurs (fatales !) que nous faisons en tant que débutants et débutantes lorsque nous apprenons une nouvelle langue. C’est parti !

Conseil #5 : Avoir un objectif Réaliste

Comment formuler un objectif réaliste

Attention, ne vous trompez pas. Souvenez-vous, nous avons vu hier la formulation d’un objectif atteignable dans notre conseil numéro 4. MAIS, il faut savoir différencier réaliste, et atteignable. En effet, pour savoir si votre objectif est réaliste, vous allez vous poser ces questions :

  • Est-ce raisonnable ?
  • Est-ce rentable ?
  • Vais-je épuiser mes ressources ?
  • Est-ce pertinent ?

Donc dans votre cas, pour l’apprentissage de l’espagnol, on peut par exemple se demander : « est-ce raisonnable de penser apprendre l’espagnol en étudiant 2h par jour à côté de mes 10h de travail? Aurais-je assez d’énergie? Ai-je vraiment besoin (pertinence) d’apprendre l’espagnol en si peu de temps? »

En l’occurrence, les ressources que vous pourriez épuiser c’est votre énergie, votre patience, votre temps libre, votre motivation, etc.

Ce point est donc un appel à l’équilibre. Car soyons honnêtes, tout est toujours question d’équilibre ! Et quand on perd cette notion d’équilibre, on peut rapidement faire des erreurs impardonnables qui provoqueront souvent un abandon ou une démotivation totale. Je vous donne deux exemples.

ERREUR N°1 : Avoir les yeux plus gros que le ventre

Il est bon d’être motivé, mais par contre on peut sérieusement se décourager lorsqu’on met trop d’énergie ou qu’on attend des résultats trop vite. Je prends l’exemple de Mme C. qui était TRÈS motivée (super !) pour apprendre l’espagnol et qu’il s’est donnée corps et âme à l’application DUOLINGO. Je vous parlerai de toutes les applications sur lesquelles vous pouvez travailler en parallèle d’autres outils dans un prochain article. Toujours est-il que Duolingo est une très bonne application.

Donc, pour en revenir à nos moutons, Mme C. a fait une erreur de débutant.

Est-ce que vous la voyez cette erreur ?

avoir un objectif réaliste

Elle a LITTÉRALEMENT mangé de l’espagnol à tous les repas ! Matin, midi et soir, DIX heures par jour, pendant 2 mois ! Vous imaginez, 10 heures par jour, si je fais un calcul rapide ça nous fait quand même… 420 heures ! J’ai pas compté les week-ends mais elle aurait été capable ! Et devinez ce qui lui est arrivé au bout de 2 mois ?

Elle a fait une indigestion. Symptômes : le manque de motivation, le découragement, la perte de confiance en soi, en ses compétences. Elle a abandonné. Elle a probablement vomi sa raison forte aussi.

Donc cette erreur, c’est un manque de réalisme. Votre objectif principal doit prendre en compte un réalisme lié à tout ce qui est EXTÉRIEUR, mais aussi à votre intérieur ! Et notamment, votre cerveau a besoin de temps pour digérer ce que vous apprenez et le transformer en aliment. Et l’aliment en question c’est bien sûr vos connaissances !

Prenez l’image d’une petite graine. Vos apprentissages, ce que vous apprenez aujourd’hui et ce que vous avez appris il a quelques mois voir quelques années, c’est une petite graine, qui attend pour germer. Pourquoi elle attend ? Parce que toutes les graines ont besoin de certains éléments pour pouvoir germer. De l’eau, de l’air, du temps, une certaine température, et parfois même d’avoir été digérée par un animal ! Pour vos apprentissages c’est pareil – sauf que je ne vous demanderai pas de vous faire digérer par un renard, on est d’accord ! Mais vos apprentissages ne donneront un fruit que si on leur donne plusieurs ingrédients.

Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe

Jules Renard
avoir un objectif réaliste

Si vous mettez la graine dans 5 cm de terre et un litre d’eau, elle ne germera pas ! Par contre, 10 ml d’eau pendant 100 jours seront suffisant à faire germer la graine et commencer à voir pousser la plantule, vous verrez même sortir ses premières feuilles ! Il vous faut donc avoir de la patience et en faire un peu chaque jour au lieu de tout apprendre d’un coup.

On en revient de nouveau aux mêmes conseils  : formuler un objectif Atteignable et Réaliste. Ce sont des critères très importants, puisque comme on l’a vu on doit être en mesure d’atteindre les objectifs fixés. Ils doivent aussi être réalistes, sur la durée par exemple. Je ne peux pas me fixer comme objectif « apprendre l’espagnol en 15 jours et être capable de le parler couramment ». C’est complètement inatteignable, et irréaliste !

ERREUR N°2 : Faire des apprentissages « lourds » et espacés

Pour reprendre notre histoire de Mme C. sur Duolingo, on peut alors se dire : ok, je vais donc m’y mettre moins longtemps. Par exemple, je vais faire 2h30 tous les weekends. Mais bon le week-end prochain j’ai des amis à la maison, donc en fait 5h tous les 15 jours ça sera parfait.

Hou. La. La. Grave. erreur. Vous souvenez-vous quand vous étiez au collège et que vous aviez Musique (je sais pas si ça existe encore?) une fois par semaine. Ou pire, Vie Scolaire ! Une heure tous les 15 jours. Bref pensez à une matière que vous aviez assez peu (ça pourrait être l’espagnol d’ailleurs) donc une fois par semaine ou une fois tous les 15 jours. Est-ce que vous vous souveniez de ce que vous aviez appris une semaine ou 15 jours avant ? Sans y jeter un coup d’œil de la semaine ? Il y a de grandes chances que NON.

Comme dans l’histoire de la petite graine, il est plus efficace d’apprendre par petites doses qu’en se faisant une indigestion toutes les 2 semaines. Je vous recommande donc de vous aménager des plages horaires tous les jours, ou en tous cas plusieurs fois par semaine. Pour cela, il vous faudra être capable d’organiser votre planning. Par exemple, évitez d’étudier 5h de suite tous les 15 jours (600 minutes dans le mois). Au lieu de ça 30 minutes par jour (600 min) vont vous permettre, pour le même effort, d’en apprendre deux fois plus ! C’est du gagnant – gagnant !

Alors, on s’y met ? N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir l’e-book gratuit à la fin du compte à rebours !

Laisser un commentaire