OBJECTIF TEMPORELLEMENT DÉFINI
Défi 30 jours

Conseil #6 : Avoir un objectif Temporellement défini

Spread the love

Et bonjour à tous et à toutes ! Hola con todos y todas ! Aujourd’hui nous allons voir la dernière étape de la formulation de l’objectif : le notion temporelle. Nous allons voir comment formuler un objectif pour qu’il soit temporellement défini. Et je vous ferai un petit résumé des premiers articles pour que vous soyez pas trop perdu.e.s ! Si vous le souhaitez, vous pouvez les reprendre depuis le début ici 😉

Conseil #6 : Avoir un objectif Temporellement défini

Définir une date limite : le point final

Vous aurez pu voir dans les articles précédents qu’il est important de prendre en compte la dimension temporelle. Premièrement, pour savoir en combien de temps nous souhaitons réaliser cet objectif. Mais aussi ne l’oublions pas, pour définir le rythme que nous allons utiliser pour le faire !

Il est donc essentiel que vous accordiez un temps de réflexion à cet élément. Combien de temps avez-vous à votre disposition ? Certaines personnes peuvent apprendre une langue en 2 mois, d’autres en 2 ans ou plus… Tout dépend des moyens que vous y mettrez, de votre motivation, de la possibilité ou non d’être en IMMERSION – j’en reparlerai dans un prochain article. Un des critères qui sont aussi fondamentaux, c’est à quel niveau d’apprentissage vous souhaitez arriver ? Vous voulez baragouiner quelques mots, ou simplement comprendre ce que l’on vous dit ? Vous voulez avoir une maîtrise parfaite du vocabulaire, de la grammaire et de la conjugaison ou bien vous faire comprendre ? Je vous en ai parlé dans l’article sur l’objectif précis, il ne faut pas le perdre de vue !

Pourquoi je vous reparle de tout ça aujourd’hui ? Parce que nous en sommes à la dernière étape, youpi ! Mais ça veut aussi dire que vous devez INTÉGRER toutes les étapes déjà abordées pour pouvoir donner votre touche finale. Et donc la définition temporelle de votre objectif dépendra de ce que vous avez défini dans les étapes précédentes !

Pourquoi formuler un objectif temporellement défini

Donc comme on vient de le dire, il est important d’avoir une date clé. Une dead line. Un jour J. Nous verrons aussi dans les prochains articles que vous devons en avoir quelques unes intermédiaires. Mais la plus importante restera la date finale. Pourquoi ?

Photo de Bich Tran provenant de Pexels

  1. Pour ne pas perdre de temps
    Si vous ne définissez pas de limite temporelle, ou si elle n’est pas assez précise ou peu réfléchie, vous allez gaspiller votre temps, votre énergie, et parfois votre argent. Par exemple, mon objectif est : « atteindre le sommet de la colline ». Si j’y passe 3 jours, ça n’a aucun sens ! Je peux le faire en 2h ! Mon objectif serait donc « atteindre le sommet de la colline en 2h ».
  2. Pour générer un engagement
    Pour que vous soyez plus motivé, plus discipliné et plus concentré sur la réussite de votre objectif… Rien de tel qu’une dead line ! Ça vous permet de vous fixer des étapes intermédiaires, et d’évaluer le temps qu’il vous reste. Vous pouvez donc adapter votre vitesse de travail. Par exemple, si j’ai dit que j’allais monter sur la colline en 2h… Mais au bout d’une heure et demie je vois qu’il me reste encore un bout de chemin je peux accélérer le pas !
  3. Pour définir la réussite de l’objectif
    Comme on vient de le voir, avoir un objectif temporellement défini permet d’avoir une concentration sur cette date limite. Mais surtout, ça vous permettra de dire, la date limite atteinte : OK j’ai réussi ! Ou bien : j’ai besoin d’un mois supplémentaire. Ou de 15 jours en immersion pour peaufiner mon apprentissage.

Comment formuler un objectif temporellement défini

Vous avez plusieurs solutions pour définir la notion temporelle de votre objectif :

  1. Définir une date calendaire
    Ça vous donnera un objectif du type : « atteindre le niveau B2 en espagnol avant le 31 décembre » en théorie il faudrait l’année aussi bien sûr.
  2. Définir une période temporelle
    On sera alors sur on objectif temporellement défini de ce type : « pouvoir visualiser un film en VO espagnole sans sous-titres en 30 semaines ».
  3. Définir un nombre d’entraînements
    Comme un judoka qui aurait besoin de tomber 200 fois pour maîtriser la chute et savoir chuter correctement, vous pouvez formuler un objectif sur ce modèle-ci : « être capable de tenir une conversation de 30 minutes, au bout de 200 heures d’apprentissage de l’espagnol ». Le risque réside dans l’utilisation de ce temps, mais ça je vous l’ai déjà expliqué dans l’article précédent.

Résumé des précédents articles

Les 6 articles que nous avons vu jusqu’à aujourd’hui sont les premiers de la série Défi : 30 conseils en 30 jours pour apprendre l’espagnol. Ils vous permettent de définir un objectif fort qui vous permettra de savoir où vous allez. Jusqu’à aujourd’hui, nous avons vu :

Certains d’entre vous reconnaîtront dans les articles 2 à 6 la méthode SMART. Vous aurez probablement noté que je ne l’ai pas nommée jusqu’ici. C’est parce que je pense qu’il est très bénéfique de considérer chacun des éléments de l’objectif à part dans un premier temps, avant de tout mettre ensemble.

Définir un objectif SMART

Avec ce qu’on a travaillé jusqu’à présent, vous ne devez plus dire « je veux apprendre l’espagnol ». Vous devez être capables de formuler un objectif SMART comme par exemple :

« Je veux atteindre un niveau suffisant pour être capable de me faire comprendre et de comprendre des conversations basiques en espagnol (de minimum 1h et sans utiliser de dictionnaire), en utilisant des ressources gratuites. Compte tenu de ma situation (maman de 3 enfants, travail à plein temps, peu d’énergie), je dispose de 30 minutes par jour que je peux allouer à l’apprentissage de la langue et je souhaite accomplir cet objectif en 12 mois pour pouvoir partir 15 jours en Bolivie à la découverte du Salar d’Uyuni ».

WHOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Analysons ensemble la formulation de cet objectif

Mais non c’est pas si compliqué. Reprenez les articles dans l’ordre et vous trouverez :

  • Je veux atteindre un niveau suffisant pour être capable de me faire comprendre et de comprendre des conversations basiques en espagnol (spécifique)
  • De minimum 1h et sans utiliser de dictionnaire (mesurable)
  • En utilisant des ressources gratuites (on l’a vu dans spécifique et dans atteignable aussi)
  • Compte tenu de ma situation (maman de 3 enfants, travail à plein temps, peu d’énergie) (atteignable)
  • Je dispose de 30 minutes par jour que je peux allouer à l’apprentissage de la langue (réaliste)
  • Et je souhaite accomplir cet objectif en 12 mois (temporellement défini)
  • Pour pouvoir partir 15 jours en Bolivie à la découverte du Salar d’Uyuni (raison forte)

Bien sûr je ne vous oblige pas à TOUT mettre dans votre objectif ! Mais ça vous aidera à avoir les idées bien claires dès le départ !

Je vous rappelle que le Défi – 30 conseils en 30 jours pour apprendre l’espagnol aboutira sur un e-book que je pourrai vous envoyer gratuitement sur demande si vous êtes inscrits… Donc n’hésitez pas à le faire dès aujourd’hui ! C’est par ici.

Laisser un commentaire