Grammaire et Conjugaison,  Spécial débutant

Tout savoir sur la conjugaison du subjonctif présent

Spread the love

Bonjour mon petit lama ! Hola mi llamita ! Aujourd’hui on se retrouve pour un nouvel article qui servira aux Débutants ! Eh oui car on va parler d’un des trois temps les plus utilisés en espagnol, j’ai nommé le subjonctif ! Et même si la conjugaison du subjonctif peut paraître « facile » au premier abord, encore faut-il se souvenir de QUAND l’utiliser ! Je vous dis tout dans cet article alors accrochez-vous, et surtout mettez en pratique TOUT DE SUITE ce que vous apprenez ! On s’y met ?

Le subjonctif présent

En tant que français, on a souvent l’impression que le subjonctif est BEAUCOUP plus utilisé en espagnol que dans notre chère langue maternelle… Vrai ou faux ? FAUX ! Enfin disons, il faut mettre de l’eau dans notre vin. Le subjonctif est relativement plus utilisé en espagnol qu’en français, mais ça n’est pas si frappant. En revanche, ce qui est frappant c’est la différence de conjugaison ! Eh oui. Lisez donc la phrase suivante par exemple :

Quand je dis : « cacahuète, il faut que tu te laves les dents avant d’aller à l’école »…

C’est de l’indicatif présent ou du subjonctif présent ?

GIF provenant de GIPHY.COM

On ne s’en rend pas compte pas vrai ? En français le subjonctif s’écrit et surtout S’ENTEND comme du présent. Enfin dans la grande majorité des cas des verbes du premier groupe.

Mais en espagnol, la conjugaison est différente du présent, ce qui occasionne souvent des erreurs à l’oral. Et à l’écrit aussi bien sûr..!

-Mais alors, quand et comment utiliser le subjonctif ?

La conjugaison du subjonctif

Premièrement, sachez que les terminaisons du subjonctif sont les mêmes que celles du présent…et vous avez vu dans l’article de la semaine dernière comment on forme le présent. Eh bien pour le subjonctif, c’est pareil… mais c’est l’inverse !

-Hein?

Oui ok je vais être plus claire. Alors, on a vu qu’il y a des verbes en -AR, -ER, et -IR… et on a vu les terminaisons de ces 3 groupes de verbes. Eh bien en résumé, pour le subjonctif, vous allez appliquer les terminaisons des verbes en -ER aux verbes en -AR, et les terminaisons des verbes en -AR aux verbes en -ER et en -IR !

-…

GIF provenant de GIPHY.COM

C’est toujours pas clair ? Alors regardez juste en dessous, ça devrait être plus simple en image :

La conjugaison des verbes au subjonctif présent.
La conjugaison des verbes au subjonctif présent.

Et attention, si vous avez lu l’article sur le présent de l’indicatif et celui sur la diphtongue, alors sachez que toutes les irrégularités (de type diphtongue, alternance et affaiblissement) sont conservées au subjonctif et ce pour toutes les personnes !

Les verbes irréguliers au subjonctif

Comme je vous l’ai dit précédemment, on reprend les irrégularités du présent. Donc les verbes irréguliers ne sont en soi pas si nombreux (je ne reprends pas ici les diphtongues, alternances et affaiblissements !) et ce sont les suivants :

Verbe à l’infinitif1° personne du singulier au présent (indicatif)1° personne du subjonctif au subjonctif (présent)
Caer (Tomber)CaigoCaiga
Decir (Dire)DigoDiga
Estar (Être)EstoyEste
Hacer (Faire)HagoHaga
Ir (Aller)VoyVaya
Oir (Entendre)OigoOiga
Poner (Mettre)PongoPonga
Saber (Savoir)Sepa
Ser (Être)SoySea
Tener (Avoir)TengoTenga
Venir (Venir)VengoVenga
Ver (Voir)VeoVea
Verbes irréguliers au subjonctif présent

Attention, dans le tableau je vous ai mis les irréguliers en -GO qu’on a vus la semaine dernière. Au subjonctif, l’irrégularité s’étend donc bien à TOUTES les personnes.
Par exemple : CAER nous donne Caiga, caigas, caiga, caigamos, caigáis, caigan.

On applique le même principe aux verbes en -ZCO qu’on a vus aussi dans l’article précédent.
Par exemple : CONOCER nous donne Conozca, conozcas, conozca, conozcamos, conozcáis, conozcan.

Vous remarquerez que dans le tableau je ne vous donne que la première personne au subjonctif, c’est parce qu’à partir de là vous pouvez tout conjuguer en continuant les terminaisons comme on les a vues plus haut, tout simplement.

Par exemple pour SER : Sea, seas, sea seamos, seáis, sean. Vous remarquerez aussi que si vous prenez simplement le RADICAL de la première personne du présent de ces verbes irréguliers, vous appliquez directement les terminaisons et le tour est joué.
Par exemple pour CAER, s’il n’était pas irrégulier on dirait « yo cae » et donc au subjonctif « yo caa »… On voit bien que c’est compliqué pour la prononciation. Comme ce verbe est irrégulier, on prend donc « CAIGo », son radical « CAIG » et on ajoute la terminaison : caiga, caigas, caiga, caigamos, caigáis, caigan.

Je m’exerce : le subjonctif

Maintenant que vous avez compris comment on conjugue au subjonctif, voilà un exercice pour enfin mettre en application ce que vous avez appris. Mais attention aux irréguliers ! Et attention aussi car 4 verbes sont au présent de l’indicatif ! Ouvrez l’oeil…

(Pour faire les accents vous pouvez copier/coller ceux-là : á, é, í, ó, ú, ñ)

Certain.e.s auront peut-être reconnu la chanson de Shakira, alors je vous la mets ici pour ceux qui ne la connaissent pas !

Traduction du texte de l’exercice :

Je vous mets aussi la traduction en français, comme ça vous comprenez ce que vous chantez !

Que toutes les chaînes d’information tombent en ruine
De toute façon je déteste la télévision
Que les sourires deviennent démodés
Et que s’éteignent tous les couchers de soleil

Que l’on supprime les doctrines et devoirs
Que les films d’action se terminent
Que l’on détruise les plaisirs dans le monde
Et que l’on écrive aujourd’hui une dernière chanson

Mais que tu me restes, et que reste ton étreinte
Et le baiser que tu inventes chaque jour
Et que je reste ici après le crépuscule
Pour toujours ta mélancolie

Parce que moi, oui, je le sais
Je dépends de toi
Et si tu restes avec moi
Je reste en vie

Les usages du subjonctif

Le subjonctif s’utilise quand on rentre dans le domaine des POSSIBLES.

-Tamara, t’es pénible avec tes expressions mystérieuses… Qu’est ce que ça veut dire ???

Eh bien tout simplement que dès lors qu’on exprime un doute, une incertitude, un fait qui n’est pas (encore) réalisé… On va utiliser du subjonctif ! Mais aussi quand on veut formuler un souhait, un désir, un sentiment, une crainte… un espoir ! Tout ça, c’est le domaine des possibles !

En d’autres mots, c’est à dire que le subjonctif traduit une action qui n’est pas achevée, qui n’est pas réalisée, qui est relative. Je sais que ce n’est pas évident à cerner donc je vous donne des exemples concrets pour vous éclairer là dessus.

Ma cacahuète me dit :

Hago mis deberes. Je fais mes devoirs.

On est ici au présent de l’indicatif car c’est un fait. Elle est en train de faire ses devoir sous mes yeux.

Par contre, si je lui dis :

Quiero que hagas tus deberes. Je veux que tu fasses tes devoirs.
No creo que puedas ir a jugar todavía, los deberes primero. Je ne crois pas que tu puisses encore aller jouer, les devoirs d’abord.

Dans cette situation on utilise le subjonctif parce que je VEUX, je SOUHAITE quelque chose (qu’elle fasse ses devoirs)… j’exprime un DOUTE, dans la seconde phrase. C’est un peu plus clair ? Alors on continue.

Le subjonctif s’utilise TOUJOURS avec PARA QUE (pour que) :

Te doy mi número para que me llames. Je te donne mon numéro pour que tu m’appelles.

Il y a aussi d’autres expressions qui sont suivies du subjonctif :

  • Sintetizo los datos, a fin de que sean más claras. Je synthétise les données afin qu’elles soient plus claires.
  • Le cuido a mi hijo, sin que afecte mi trabajo. Je m’occupe de mon fils sans que ça affecte mon travail.
  • Tienes que llegar antes de que se haga de noche. Tu dois arriver avant qu’il fasse nuit.
  • ¡Ojalá lo logres! Pourvu que tu réussises !

Le subjonctif s’utilise après PEUT-ÊTRE :

Toujours dans cette même logique du domaine des possibles, et d’exprimer un doute, tous les adverbes qui se traduisent par « peut-être » sont suivis du subjonctif : quizá, quizás, tal vez, acaso.

  • La niña llevó su chaqueta por si acaso llueva. La petite fille a pris sa veste au cas où il pleuve.
  • Tal vez me quede en la casa de mi prima hoy. Je resterai peut être chez ma cousine aujourd’hui.
  • Quizás hayas aprobado el examen aunque pienses que no te fue bien. Peut-être que tu as réussi ton examen même si tu penses que ça s’est mal passé.

Le subjonctif s’utilise après QUE :

Attention, pas après TOUS les que, mais quand vous commencez une phrase par QUE en espagnol. C’est une tournure de phrase TRÈS espagnole d’ailleurs, qui en général permet d’exprimer un souhait, ou un regret. On pourra souvent l’assimiler à « Espero QUE » : j’espère que, pourvu que.

Phrase en espagnolÉquivalence en français
Que estés bien !Litt. « que tu ailles bien » : on l’utilise en espagnol pour dire au revoir, dans le même contexte que quand en français on dit « passe une bonne journée » ou « prends soin de toi »
Que te vaya bien en tu examen !Litt. « que tout se passe bien pour ton examen ». En français on dirait « bonne chance pour ton examen »
Que bueno que hayas venido aquí !Litt. « que c’est bien que tu sois venu ici ». En français on pourrait traduire le « que bueno » par un « quel bonheur », ou « c’est super / c’est vraiment bien » suivant le contexte.
Que pena que estés enfermo…Quel dommage que tu sois malade. (En français on pourra aussi traduire « que pena » par « c’est triste que »)
Que descanses.Repose-toi bien.
Utilisation du subjonctif en espagnol après QUE.

Le subjonctif s’utilise pour exprimer un souhait…

Mais aussi un conseil ou un ordre, une hypothèse, une probabilité !
C’est à dire qu’on utilisera donc forcément le subjonctif avec des verbes tels que : QUERER QUE (Vouloir que), ES POSIBLE QUE (Il est possible que), ES PROBABLE QUE (Il est probable que), ES IMPORTANTE QUE (Il est important que), ORDENAR QUE (Ordonner de), PEDIR QUE (Demander de), ACONSEJAR QUE (Conseiller de), ETC. Attention cependant : cette liste n’est pas exhaustive, et vous devez toujours vous demander si l’action est réelle ou non. Si on est dans le domaine des POSSIBLES, ou non.
Par exemple, si je dis :

  • Le dices que te vas. Tu lui dis que tu t’en vas.
    Cette action est effective et immédiate, tu n’es pas en train de penser à t’en aller, ta décision est donc déjà prise, on est sûr que l’action se réalise. C’est donc du présent de l’indicatif que tu utiliseras en espagnol.
  • Le dices que se vaya. Tu lui dis qu’il s’en aille.
    Alors ici l’action est un souhait, voire un ordre. Elle n’est pas encore réalisée, et on n’est pas sûr qu’elle se réalise. Ici tu utilises donc tu subjonctif présent.

Le subjonctif et la négation

De même, faites attention à la négation. Parfois, la même phrase qui est utilisée en affirmatif sera au présent de l’indicatif alors qu’en négation elle sera au subjonctif présent ! Dans ces cas-là, essayez de penser au français (mais quand même, si vous en êtes à vous faire ce genre de question c’est que le subjonctif est acquis pour vous!!!)
Par exemple :

  • Pienso que no es muy fuerte. Je pense qu’il n’est pas très fort.
  • No pienso que sea muy fuerte. Je ne pense pas qu’il soit très fort.

Le subjonctif s’utilise avec CUANDO

En français, on utiliserait du futur ! Mais en espagnol, c’est bien du subjonctif qu’on va utiliser dans les phrases telles que : Quand j’aurai mon bac, Quand je serai grande, Quand tu auras fini la vaisselle, Quand je m’en irai, etc. La seconde partie de la phrase (la principale) est en revanche bien au futur, même en espagnol. Par exemple :

  • Cuando te gradues, te invitaré al restaurante. Quand tu seras diplômé je t’inviterai au restaurant.
  • Cuando acabes de hacer tus deberes nos iremos a pasear. Quand tu finiras tes devoirs on ira se promener.

Le subjonctif et l’impératif

Les terminaisons du subjonctif sont aussi utilisées pour conjuguer les verbes à l’impératif, c’est à dire le temps des ORDRES. Attention quand même, on va l’appliquer seulement pour la troisième personne du singulier et du pluriel dans des phrases affirmatives, et pour toutes les personnes dans les phrases négatives.

  • Lávense las manos antes de venir a comer. Lavez-vous les mains avant de venir manger !
  • Llámeme lo más pronto que necesito hablar con Usted. Appelez-moi (vouvoiement) au plus vite, j’ai besoin de vous parler.
  • No te vayas ! Ne t’en vas pas !
  • No pintes las paredes. Ne dessine pas sur les murs. (OUI oui, ça c’est du vécu !!!)

Je m’exerce : les usages du subjonctif

Voilà, ça fait un gros pâté de situations dans lesquelles vous devrez utiliser le subjonctif puisque comme je vous l’avais dit, c’est un temps très utilisé en espagnol ! Pour digérer tout ça, je vous laisse regarder l’exercice suivant. Ça vous permettra surtout de voir ce que vous avez et n’avez pas compris ! (Pour faire les accents vous pouvez copier/coller ceux-là : á, é, í, ó, ú, ñ) Allez courage !

Attention, certains verbes subissent des modifications orthographiques dans leur radical quand on les conjugue : c’est à dire que si vous conservez le radical initial, ce que vous entendez sera différent de ce que vous écrivez. Pour éviter les erreurs, veillez donc simplement à ce que ce que vous écrivez s’entende bien comme vous le prononcez. Par exemple : LLEGAR. Son radical serait LLEG ce qui donne donc en subjonctif présent : LLEGE. Sauf que oups : ça se prononce « yé/ x /é » (/ x / est le phonème de la JOTA espagnole) et non « yégué ». Il faut donc rajouter un U pour maintenir la bonne prononciation : LLEGUE. Je vous ferai un article complet à ce sujet, promis. En attendant… suivez ce que vous disent vos oreilles !

Traduction du texte de l’exercice :

Je te charge d’aller chercher ta petite sœur à l’école s’il te plaît. Aujourd’hui c’est son anniversaire, je suis en train de faire un gâteau au chocolat. Je m’attends à ce que vous arriviez rapidement pour que le gâteau ne refroidisse pas trop. C’est meilleur de le manger chaud…. Je vois que tu mets du temps, tu permets que je t’aide à t’habiller ? C’est nécessaire que tu mettes tes bottes, il pleut dehors. Ça m’est égal que tu les salisses, mais je ne veux pas que tu te mouilles les pieds. Peut-être qu’il arrêtera de pleuvoir plus tard. Et tu sais quoi ? Quand vous arriverez à la maison on soufflera ses bougies. Ne lui dis pas, sinon ce n’est plus une surprise. Et n’oublie pas, je vous attends ici !

Et donc voilà pour aujourd’hui, finalement c’est encore une leçon bien lourde comme on les aime hihi ! Mais j’espère que les petits exercices ont un peu allégé tout ça. Par contre si vous trouvez qu’ils sont trop difficiles, ou qu’il n’y en a pas assez, n’hésitez pas à me le dire en commentaires j’aime avoir des retours pour améliorer les articles dans la mesure du possible ! Et encore une fois bravo d’être arrivé.e jusqu’à la fin de l’article !

Abrazos, Tamara.

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :